Mes conseils pour la réussite web : C’est grâce à vous

dans Réussir sur le Web

Cet article fait suite à « Mes conseils de la réussite web pour fainéants inspirés ». Ne lisez pas cet article avant d’avoir lu l’autre, sinon, vous n’allez rien comprendre. ^^
Alors, ceux qui ont suivi les deux précédents articles sur comment réussir sur le web, ont peut-être vérifiés si mes articles rankaient… A l’heure où je vous parle, je n’ai pas vérifié. Je vais même aller plus loin : je m’en fous car ce n’était pas le but. Le but était de vous faire partager ce que j’aime, mes trouvailles, vous montrer que je m’investis, que l’idée en elle même est un concept. Si cela a déjà été fait ailleurs peu importe, ce qui compte, c’est la mini aventure que l’on vient de vivre ensemble.

Je n’ai pas bossé la page FB de ce site et c’est de là que doit venir le succès

Imaginez deux secondes ok ?

J’aurais eu une page FB taffée avec des fans que j’aurais salué tous les jours, avec qui j’aurai discuté, partagé des choses… Il y aurait eu des commentaires, un échange, une viralité. Sans doute des j’aime ou pas. Mais il y aurait eu échange avec des gens qui me suivent. C’est eux qui font le succès !

Là, mon article a été partagé par des potes sur Twitter, ce qui permet de toucher un lectorat que je n’aurais pas eu. C’est donc l’entraide le support principal de la visibilité de cet article et pas le seo…

Tu peux continuer à essayer de faire du ref, à chercher des techniques mais tu t’éloignera de tout ce qui fait le charme du web de demain : la connexion. Et c’est pour cela que Facebook est si important dans une stratégie de réussite sur le web. Tu comprends ?

Si ce groupe d’articles rankent un jour, penses-tu que le visiteur lambda me prendra au sérieux ? Non. D’ailleurs toi même tu hésites, tu te dis que je n’ai pas beaucoup de followers, peu de commentaires, que mon site ne ranke pas, je ne suis donc pas crédible et c’est normal.

Je vais même te dire, c’est totalement vrai. Mais si je te dis que j’ai aidé à faire monter des chaines Youtube qui arrivent à 200000 abonnés, que des grosses pointures du SEO m’ont fait confiance ? Cela change quelque chose ? Pour moi oui, car le fait de te le dire gâche tout le taf que j’essaye de mettre en place… C’est ça le personal branding, le vrai : être apprécié pour soi-même sans avoir à se justifier. Dès lors où il y a justification de tes capacités, il n’y a plus de facteurs émotionnels, ceux qui doivent te lier à ta communauté. Et c’est là tout l’importance de FB.

Si le nombre de partages sous l’article était conséquent, pas besoin de justification pour convaincre… Et cela tu ne l’acquiert que grâce aux réseaux sociaux.

Mais est-ce le principal ?

Non, le principal c’est toi, que comptes-tu faire pour maximiser tes chances de succès ?

 

D'autres conseils vous intéressent ?

Abonnez-vous au blog et bénéficiez d'articles exclusifs

3 Comments

  1. Salut l’ami, comme d’habitude, c’est un véritable plaisir de te lire.
    Sympa ta prose, d’autant que tu assène des vérités toutes simples qui devraient être la base pour tout webmaster qui cherche la réussite sur le Web 😉
    Reste juste a savoir si c’est ta méthode qui est « bourrin » ou celle de tous ces pseudos référenceurs qui ont la science infuse et qui n’ont aucun résulta des que les requêtes deviennent un tant soit peut concurrentielles!
    Perso, je prône plus facilement la tienne pour l’avoir déjà utilisée avec succès.
    Le seul problème étant d’être capable de survivre dans la médiocrité de la masse sur FB, là bien sur je suis mort de rire! mais, là aussi, je suis d’accord avec toi, FB et Youtube sufisent pour envoyer du lourd comme ils disent (les mAITRES du SEO)……heu le m minuscule n’est pas innocent bien sur!

  2. Salut !
    Je rebondis sur le commentaire précédent : oui certaines vérités toutes simples devraient être la base. Mais les mAITRES DU SEO, ceux qui vendent leurs outils magiques, leurs formations, leurs bouquins… n’auraient alors rien à gagner sur le dos des newbies qui suivent les voies classiques ! Pour le reste, je pense également que ceux qui te vendent des sites de niche clé en main ou des concepts n’ont effectivement plus la motivation pour écrire 2 à 3 billets par semaine sur des thématiques qui font rêver comme « perdre du ventre avant l’été avec ce truc de grand-mère » ou « tout savoir sur la loi {Mezard} | {Darmanin} | {Travert} ». En général ces SEOs l’ont fait quelques années puis refilent le truc car c’est quand même bien galère, et même de plus en plus galère… Bref ça ne dure qu’un temps. La vraie passion, elle, ne s’étaient pas !

    • google actus… Marc… après on est plus dans le seo mais dans l’édition de site. Le seo de niche… ouais avec du bh ou avec un réseau.
      Il y a toujours une dualité entre l’éditeur de site et le seo. Après, y’a ceux qui se vantent de gagner un tas d’oseille avec les sites de niche… Et là c’est 95% de pipeau. La plupart sont expats’, gagnent 6 ou 700 balles par mois en taffant toute la journée mais vivent dans des pays pauvres… Donc tout est relatif. Ca se respecte, mais ce n’est pas la folie…

      Et pour les seo… les meilleurs ne vendent pas de prestations au grand public. Ca se situe au niveau du portefeuille: site conçu par un dev seo et achat de liens.

      L’optim pure est quasi morte. Faire monter un site sans lien ne fonctionne pas. Le but du taf d’un seo, c’est simple : formulaire de contact et proposition financière pour acheter un lien. T’as beau tâter la canonical, le noindex, nofollow, les hn en trop, c’est du bricolage, du gagne petit… Le lien fait tout. ça a toujours été sauf qu’avant, les liens gratos fonctionnaient ! Aujourd’hui les filtres t’assassinent. La vraie passion ne se situe plus en première page comme avant ^^. elle est en page 2, page 3, mais quand on aime…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*