40 piges, plus de café et bilan sans seo

Putain ça y est je suis vieux… Comme un ado attardé, mes baskets Reebok avec lacets fluo, mon bermuda et avec mon sweat à capuche, j’erre dans les rues de Fouras à la recherche de ma jeunesse. Je passe devant les vitrines et observe mon reflet, moi la grande tige de 1m93 et ses quelques poils blancs sur ma barbe… Rien n’y fait… Je me suis habitué à ce que l’on m’appelle monsieur, au fait que ça ne choque personne que j’aille jouer au tiercé, que j’ai des responsabilités, que lorsque je crache par terre, je ne sois plus ce jeune homme mal élevé mais un daron qu’il faut pas faire chier… 40 piges les gens… 15 ans à perdre mon temps devant un ordi à la recherche du « IT », Kerouac lui avait pris la route, moi j’ai choppé un mal de dos chronique, des tendinites et une allergie à la vie sociale devant un meuble ingrat… Merde, 40 piges… Les rêves s’écroulent comme des usines désaffectées, mais l’urgence de vivre ne m’atteint pas – il reste la main de mon fils, le sourire de ma femme, la marée qui monte et qui descend pour ne pas me faire oublier que les éléments n’ont pas fini de se foutre de ma gueule. Il pleut, j’essaye encore d’éviter les gouttes, de marcher entre les interstices des trottoirs, de me confondre un instant avec le mec que j’aurais aimé être à 20 ans. 40 ans les gens… Je n’ai plus peur de la nuit, je fais baisser quelques yeux, les jours continueront de se lever, mon père vieillit, ma mère compte sur moi mais je n’ai toujours pas l’impression d’être un homme. Il y a 20 ans, j’étais dans la rue, mon toit était le ciel et j’avais un sac à dos Footix qui portait tout ce que j’avais, je me délectais de la poussière des voitures, je marchais sur les bandes d’arrêt d’urgence, à la poursuite d’un ticket service, d’une attestation. Chaque hotel meublé garde encore mes « Chris was here » gravé sur les murs, je pense encore détenir le record de durée dans le foyer temporaire de jeunes SDF de Cimier, putain d’orgueil. Secours catholique 3, rue Rouget de l’isle 06000 Nice restera toujours ma première adresse. Le Web a été ma seconde maison, partout et nulle part, déraciné entre un .org et un .fr. J’ai voyagé en Russie, j’ai suivi Dimitri le spammeur russe, pro du tire teub bleu, j’ai été en Indonésie, en Chine, au Japon, aux USA. J’ai rencontré beaucoup de gens depuis ma barque immobile, en calebut, en costard, à poil, malade, content, bourré… L’adsl était mon avion, 30 balles toute destination. J’ai été vendeur de sextoys, de coques de téléphones, de produits spirituels, annuairiste, seo, webmarketeux, conseiller en image, Youtubeur, j’ai touché à tout sans rien posséder… j’ai fui l’argent et les mensonges, été lâche, peureux, lumineux.

Optimisation de sites, linking intelligent, communication, quelques euros, beaucoup de passion et de temps perdu.

Je suis un mec du web, un seo à vie que voulez-vous…Fuck les algos.

Ne reste que l’écriture et cette putain d’absence de talent à vivre.

Toujours envie.

12 commentaires dans “40 piges, plus de café et bilan sans seo”

  1. Que de nostalgie mon ami, presque une histoire triste a mourir, mais tellement bien écrite.
    40 ans, le bout d’une vie, l’aboutissement d’une existence ou plutôt l’occasion d’un nouveau départ?
    Imagine un instant une renaissance avec le savoir accumulé!

    Allez mon poto, je te souhaite un joyeux anniv et que pour toi l’avenir soit radieux 😉

  2. Ce n’est pas ton mètre quatre-vingt treize qui fait de toi un grand homme. Aujourd’hui tout comme hier et demain, tu possèdes beaucoup. La sagesse, la connaissance, l’intelligence, le talent et j’en passe. Et quand je me regarde dans la glace parfois, j’aimerais y voir ton reflet et non le mien.

    La clé du bonheur et de la réussite n’est pas de faire une checklist en se disant « j’ai ou j’ai pas », « j’ai fait ou j’ai pas fait ». Ce n’est qu’à partir du moment où tu poses des questions, que ta réussite ou ton bonheur son remis en cause. Sans questions, pas de doutes, pas de problèmes.

    Aujourd’hui tu as 40 ans, un cap, mais est-ce que cela change réellement quelque chose à hier ou demain ? Un jour de plus, un jour de moins, mais dans le fond, tu es toi et tu resteras toi. Et le toi que je connais ce jour n’a franchement rien à envier à un bon paquet de trou de balles !

    Bon Anniversaire Jackie Chun !

  3. Avec du retard (quoi que tu as le même âge qu’hier) je te souhaite un bon anniversaire. 40 ans, ça va, c’est juste plus vieux quoi, mais pas vieux. Ta jeunesse comme elle est relatée dans cet article montre franchement que tu n’as pas du rire tous les soirs. Je te souhaite autant de richesse pour les 40 prochaines, avec davantage de soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *