Journal d’un SEO #3

Je me suis relancé dans le blogging.

Il y a quelques années, j’ai lancé un site sur le paranormal. Paranormal.press. Ce site n’a pas ranké pendant des mois, voire des années… Enfin ranker… Il n’avait pas les résultats escomptés. Et puis j’ai été premier sur paranormal pendant 2 ans mais toujours que dalle en revenus. Bah oui y’a pas vraiment de marché. Et puis vendre des produits dans la chasse aux fantômes, mon éthique me l’interdit. Je crois moyennement en ces gadgets.

En fait mon problème, c’est que j’ai une éthique. Elle est variable me direz-vous… Je n’ai pas peur d’utiliser Deepl, de piquer des photos, d’analyser les bls de la concurrence pour essayer de poser un lien. Mais en ce qui concerne les visiteurs de mes sites, c’est différent. Je ne peux et ne veux pas les tromper puisque c’est pour eux aussi que je fais ça.

J’ai donc fait un site dans une autre thématique, j’envoie des articles retravaillés. Deepl c’est bien mais je ne suis pas un amateur du copié/collé. Il faut que je retaffe chaque phrase. Ce n’est pas d’écrire qui me fait chier, j’adore ça. Non, ce qui m’ennuie c’est le thème de l’article, le trouver. Je sais qu’il existe des outils pour trouver des idées d’articles, mais si je commence à rentrer là dedans, je ne vais rien produire.

Et c’est le problème de beaucoup, produire. On a plein d’idées, le site est monté, on fait 5 articles et puis plus rien. On se démotive. Surtout quand le site n’a pas tout de suite des résultats.

Je sais je suis con, je devrais utiliser les services de redac low coast, mais ça me fait chier, je n’aime pas que l’on écrive pour moi, c’est jamais comme je veux.

Depuis que l’add url de google a été viré, je me sens un peu perdu. D’habitude, hormis mon petit réseau (je dois avoir une vingtaine de sites), je balançais pas mal sur les réseaux sociaux et je pinguais. Je ne parle pas de FB ou de Twitter. Mais plutôt de kinja, de plurk…. Manque de bol, si on ne pingue pas les posts sur ces sites, ils ne s’indexent pas ou rarement. Ce genre de réseaux sociaux, c’est la plus value, enfin c’était.

Ca doit encore envoyer tout de même un signal à Google pour le ratio social network, mais c’est, je pense, devenu ultra minime

C’est ce qu’on appelle pourtant des liens rares. Rares car pas utilisés par la concurrence et non dépendants de scripts fait maison et pas de cms type wp.

Le plugin seopress (je devrais mettre un lien d’affiliation tiens) est pas mal pour ça, il permet de retirer les tags wp. Je ne sais pas si ça fonctionne, mais ça permet un peu de se différencier de la masse.

Ce qui compte en tout cas, c’est produire.
Trop longtemps, j’ai analysé, cherché des bons plans, trouvé des bons plans, j’étais fort pour ça. Mais que de temps perdu !
Produire du contenu est la clef.

On analyse après. Si tu pars dans l’idée qu’il te faut tous les mots clefs, analyser la concurrence sur la requête… Tu ne fais rien.
Pourquoi les noobs ont souvent de bons résultats ? C’est parce qu’ils produisent sans réfléchir.

Je me rappelle il y a quelques années sur le forum de nifrou, des mecs débarquaient pour demander des conseils en seo. C’était souvent des devs qui avaient créé leur site.
“Je ne gagne que 1000 euros avec mon site, comment dois-je faire pour améliorer mon seo ?”
J’étais blasé…

Ah moi j’étais fort pour le SEO oui, une bible. Par contre, les éditeurs de site, sans aucune compétence en la matière faisaient plus d’argent avec un site que j’en faisais avec mes clients à l’époque.
C’est le contenu ! Ils taffaient leur site à fond, c’était leur bébé.

Ils pondaient des articles en masse et ensuite venaient demander des conseils pour améliorer le tout. Et franchement, je pense que c’est la bonne méthode.

Ma tante, avait un site d’images PPS qu’elle produisait, le système de blog “blogcorsica” ou un truc du genre (ma tante est corse, comme ma mère d’ailleurs ^^ ) s’en souvient encore je pense, car elle tapait les 2000 visiteurs par jour.

J’étais vert.

Mais elle était tous les jours dessus ma tata. Elle échangeait avec les gens, répondait aux commentaires et surtout s’intéressait à eux. Elle n’hésitait pas à parcourir le web pour commenter les blogs. Une vraie spamco ^^, mais sans le savoir, elle avait tout compris.

Faut que je l’appelle, tiens.

6 Commentaires
  • Pour produire en masse pour un site, tu n’as que deux possibilités :
    1) soit tu es passionné par le sujet et du coup tu produis à fond “gratuitement” tout simplement parce-que tu aimes ça. Non-rentable à court et moyen terme, par contre si le site “perce” ça peut rapporter pendant des années.
    2) soit tu te moques du sujet, mais tu as trouvé un “plan” et dans ce cas il faut rationaliser au maximum les coûts et le temps de production. La sous-traitance et l’automatisation deviennent alors incontournables pour augmenter ta productivité. Rentable à court-terme (si c’est bien fait) mais c’est un business fragile car si Google décide que finalement ton site est nul, tu n’as plus rien.

    PS : ton site est une mine d’or, je t’en parle en privé 😉

    • Tu as évidemment raison sur les 2 points. Pour ma part, je préfère la 1ere proposition comme tu l’imagines.

      Pas de pb pour parler, quand tu veux et merci. 🙂

  • La SEO c’est aussi passionnant que vexant … Je patauge dedans depuis trois ans à mon rythme, j’ai l’impression de connaitre plein de choses, mais niveau application … J’me rends compte que j’ai rien pigé ahah. Ou alors j’ai juste pas envie (moui, aller commenter partout partout … ça me botte pas, si j’ai rien à dire j’ai pas envie de juste dire ” c’est bien ” quoi …).
    Du coup, j’assume mon statut de bille dans le domaine, même si j’continue de m’y intéresser.

    Après, faut aussi dire qu’en dehors de mes articles de bases que je publie chaque semaine … je me met jamais à fonds sur mes articles utiles. Il faudrait, au final c’est eux qui m’apportent mes visiteurs …

    ” Pourquoi les noobs ont souvent de bons résultats ? C’est parce qu’ils produisent sans réfléchir. ”
    Je devrais me mettre ça en gros, gras, plein écran comme fond d’écran. Parce que c’est tellement ça …

    • Bah alors, fallait renseigner le champs de l’url de ton site ^^
      Oui, il faut produire.
      Pour tes articles “utiles” regarde les requêtes qui rankent en page 1 ou page 2 et retaffe les. Parfois, une h2 bien sentie avec le mot clé présent dans le paragraphe suffit pour faire la différence. 🙂
      Mais, oui, il ne faut pas s’arrêter à ça et… produire encore et toujours 🙂

  • Je suis vieux moi aussi (40 piges), et ça fait un bail que je bidouille comme artisan SEO… je suis arrivé à la conclusion inverse: le contenu, ça sert à rien, à moins d’être passionné comme dit François ou un dieu de l’automatisation. Je préfère les bons vieux site statiques locaux, Google ne s’attend pas à ce qu’ils changent trop, alors tu peux te concentrer sur le linking. Je respecte ceux qui ont le courage de créer du contenu. Mes splogs meurent l’un après l’autre, après quelques années (au mieux), tout ce qui reste c’est de courts articles qui disent qu’on va revenir en 2015 avec plein d’articles super, et en 2016, et en 2017. J’aime écrire mais c’est pas pour moi. Le ROI comme dirait l’autre est trop bas.

    • Je comprends ce que tu veux dire. Si tu as la possibilité de bosser sur des sites locaux, c’est vrai que c’est un peu plus simple. Google adresse, les maps… Pas mal de trucs pour se placer. Après pour tes splogs, je suis un peu plus optimiste. Certains ont une patate insoupçonnée après plusieurs années et parfois, ça vaut le coup d’en faire des sites thema, on peut être surpris… Merci pour ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *