Journal d’un SEO #9 : Encore un article gênant…

Je ne rentrais plus d’argent… J’ai donc fermé mon auto-entreprise. Non pas parce que je ne pouvais pas en faire, mais plutôt parce que je ne voulais pas dépendre de clients (même si ceux qui me filaient du taf sont plutôt des amis) et que… Burnout quoi… J’étais au bout du bout.

Mon taf consistait à de la rédaction 100% made in moi. Pas de textbrocker ou autre. Mon pote me payait, pas moyen que je joue au plus malin ( 70 articles sur les body personnalisés sans se répéter, c’est chaud, mais quelle xp !). Ceux qui connaissent un peu ma vie, savent que je m’occupe de mon fils qui a des troubles autistiques. En gros, maintenant il va à l’école le matin avec une AVS et le reste de la journée, je le garde avec moi.

Pour le garder avec moi, l’allocation MDPH est d’environ 300 balles. Perso, j’ai pas besoin de grand chose, je m’habille au Super U, je bouffe des pâtes (sans gluten), pour les clopes j’essaye d’arrêter, mais… Rester quasi tout le temps enfermé sans de véritable vie sociale, c’est pas évident.

Heureusement que ma femme remplit le frigo.

On vit au bord de la mer (oui on a de la moule). Tous les jours (quand on ne va pas chez l’orthophoniste) on part en balade avec le chien dans le petit parc de Fouras. Mon fils a 10 ans et est obsédé par le fait de bien faire pour que je sois fier de lui. Moi j’en ai 40 et ce qui m’obsède, c’est qu’il soit fier de moi malgré tout.

Je veux réussir tout seul et qu’il sache qu’on peut le faire. Sans se mettre à genoux, sans quémander, sans se vendre. Il va devoir apprendre à ne compter que sur lui-même, quelques amis et… sur les femmes. Car les femmes, c’est toujours elles qui nous sauvent.

J’ai essayé d’être référenceur… Pendant des années… Ce qui en ressort aujourd’hui, c’est que je ne supporte pas les clients, ou plutôt leur argent. J’ai comme l’impression de m’avilir (oui, c’est con, mais c’est physique). Nous n’avons accepté l’allocation pour notre fils que l’année dernière, ça a fait du bien… Mais fait chier quoi…

J’ai souvent mis en avant que mon fils était autiste, pas pour avoir de la pitié en retour, juste pour expulser ma colère. J’aurais pu m’en servir, mais l’argent du sang, l’argent de la peine, je le laisse aux autres.

C’est dur, vraiment. Culpabilité, sentiment d’injustice, isolement, bataille administrative. Il me fallait une soupape… Oui je suis un peu une gonzesse sur les bords…

Il y a peu, mon pc m’a lâché. Deux amis à moi se sont cotisé et m’ont envoyé de l’argent pour m’acheter un nouveau portable. J’ai accepté, non sans mal. Mais c’était vital, et je pense bien leur avoir toujours rendu en retour. Peu importe, j’ai failli et c’est pas la première fois.

J’ai traversé une période très délicate il y a 2 ans. J’étais en galère totale d’oseille. En moins de 24h, j’avais 2000 euros sur mon compte. Tous mes potes m’ont payé en avance. Merci les gars (David, Patrice, Rodrigue, Willy aka At0mium, Yann et tout le soutien moral des autres)

C’est à ce moment là que j’ai compris que ça ne pouvait pas durer. Que le mode survie allait bien 5 minutes. Je prônais l’indépendance, et je me retrouvais dépendant de l’amitié.

Mon ami Yannouch, alias Cabachun (en souvenir mémorable d’un site que l’on avait fait tous les deux) m’apporte un soutien sans faille.

Il vient souvent me voir de Toulouse. On se tape des délires. On picole parfois, on a de grandes discussions sur le SEO, on parle de la vie, de la mort, de l’espoir tout en trollant le Skype de Patrice de sitepenalisé.fr. Je pense qu’il aime ça.

Revenons à l’indépendance financière.

Je me suis lancé dans l’affiliation comme tout le monde.

Mon but est de ranker sans dépenser.

Voila comment je fais :

  • Je preco sur Youdot (il parait qu’il y a mieux)
  • Si le ndd passe en mode enchère, je zappe.
  • Je crée un mini pbn par thématique
  • J’utilise les outils gratuits sur Google pour connaitre les requêtes intéressantes
  • Je linke via des rs toujours en activité
  • Je tente des bls improbables
  • Je pompe des thèmes sur les sites étrangers
  • J’optimise, c’est ma spécialité
  • Bonus 1 : Patrice m’achète parfois un bl surprise
  • Bonus 2 : Yannouch s’occupe souvent du débug de mes sites, et surtout de me motiver.
  • Bonus 3 : Sebetan s’occupe des datas, il adore ça (enfin je crois) et est un partisan absolu du cocon (pas moi ^^).
  • Bonus 4 : David de HDV référencement m’ouvre tous ses spots (j’y vais pratiquement jamais, je suis con je sais)
  • Bonus 5 : Greg m’appelle et me demande souvent si j’ai besoin d’oseille tout en me racontant ses projets toujours plus dingues.

Après environ 6 mois de taf, les résultats commencent à arriver et prochainement j’espère, je vais pouvoir convertir les bons d’achat Amazon en argent en ré-ouvrant une auto-entreprise. Ouais, parce que les bons d’achat… voila quoi…

La bataille est rude sur le web. Je ne pars pas avec les mêmes armes mais ce sont les miennes.

Tout ça pour vous dire que c’est possible car je suis déjà en train de mettre des sites à l’amende mais je pense qu’il y en a certains qui me laissent faire. Ouais y’a des inconnus qui pètent la classe.

Note pour mon fils : Je pars avec un handicap et des amis qui savent que je ne compte pas sur eux, c’est peut-être pour ça qu’ils le sont.

Objectif : une plage sous les cocotiers, un soleil couchant, un barbecue improvisé, manger avec les doigts en se brulant, et s’en mettre partout en se marrant.

Ha bah si tu voulais une success story, t’es mal barré !

Et puis un site sur les états d’âme d’un SEO, c’est concept !

Ca s’appelle le storytelling cousin. Se foutre à poil, il n’y a que les petits sexes que ça dérange.

C’est cadeau. C’est Jackie Chun ou Christophe pour les intimes.

En fait, je sais que je ne touche pas tout le monde avec mes articles. J’en gonfle certains, d’autres me prennent pour un ouf… Mais je pense toujours à ce mec qui me ressemble (en gros qui en chie) et qui me lit (c’est peu-être toi).

C’est mon coté gilet jaune.

A plus les lecteurs, je vous kiffe.

10 Commentaires
  • C’est clair que ce n’est pas le genre d’article que l’on peut lire tous les jours. Tu arrives à mêler le SEO et les emmerdes de la vie.
    Tu es un genre de Deejay. Ta platine c’est ton clavier, ton rythme c’est le style rédactionnel. Par contre je te vois mal animer une soirée mousse, question ambiance c’est pas ça 😉

  • Une chose est sûre, c’est que les deux personnes cités en début d’article ont déjà atteint leur objectifs. Aux yeux de l’un, aux yeux de l’autre, mais également aussi aux yeux des autres !
    Quand à ton objectif final, si tu réfléchis bien, il ne te manque que les cocotiers !
    Bises

  • Je ne connais que trop bien ces galères que tu décris pour les vivre au quotidien. Pour moi ce n’est pas le seo, mais je développe des outils, des scripts qui ne serviront sans doute jamais a rien, sinon a flatter mon égo d’avoir pu aller jusqu’au bout. Le virtuel reste une illusion, un mirage, une oasis sans eau et sans palmier 🙂

    • Même combat. Je te souhaite d’aller jusqu’au bout encore, d’y trouver un peu de plaisir et qui sait…

      Merci pour ton commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *